Background
voir fond
retour

La cathédrale Notre-Dame sous la Révolution

Dans le cadre des manifestations organisées pour le 800ème anniversaire de la cathédrale, les Archives municipales et communautaires se proposent d’évoquer l’histoire de cet édifice dans le contexte de la Révolution, entre 1789 et 1800, à travers cette exposition.

Quelques 80 documents exposés permettent d’explorer cette décennie par une approche thématique. Ils proviennent principalement du fonds des archives municipales de la période Révolution-Empire, dont les travaux de classement sont actuellement en cours d’achèvement. Leur aboutissement sera d’ailleurs, en 2012, concrétisé par la publication d’un instrument de recherche sous la forme d’un répertoire numérique détaillé, enrichi de nombreuses illustrations.

Le visiteur pourra ainsi découvrir l’histoire de la cathédrale à travers des documents d’archives originaux, témoins directs d’un moment historique qui est aussi un bout de l’histoire des hommes, des sceaux originaux ou moulés ou des documents reproduits sur panneaux.

L’iconographie, notamment architecturale, est également présente sous forme de reproductions de gravures et de tableaux de peinture, complétant les documents d’archives pour une approche plus visuelle.

Mise au service de l’acquisition de connaissances, l’exposition privilégie un discours à la fois pédagogique et scientifique, en alternant vitrines et panneaux didactiques, et offre en outre un livret d’accompagnement de 12 pages qui permettra aux visiteurs de garder la trace de ce qu’ils auront vu.

Elle s’articule autour de quatre thèmes : l’exercice du culte à Notre-Dame, les différents usages de la cathédrale, le sort des mobilier et objets d’art, les modifications de l’édifice.

Un premier espace introductif rappelle le rôle des sacres et le statut de la ville à la veille de la Révolution, ainsi que les grands moments de la Révolution à travers une chronologie détaillée et des documents originaux (Marche des Marseillais, rapport sur la conspiration ourdie par Robespierre, …).

- Le premier thème est consacré à l’exercice du culte à Notre-Dame (nouvelle circonscription des paroisses, interdiction du culte catholique, puis rétablissement). Suite à la Constitution civile du clergé votée le 12 juillet 1790, la cathédrale devient en effet église paroissiale et épiscopale, avant d’être, avec les autres églises, fermée au culte en 1793 lors de la "déchristianisation", puis rouverte en 1795, tout en continuant d’être utilisée pour d’autres usages par les autorités.

- Le second thème aborde les différents usages faits de la cathédrale, successivement ou simultanément : lieu d’assemblées électorales, siège des jacobins, site des réunions et célébrations décadaires jusqu’en 1800. Elle est aussi le temple du culte de la Raison avant d’être celui de l’Être Suprême, peu avant la chute de Robespierre.

- Le troisième thème évoque le sort des mobiliers et des objets d’art. Notre-Dame subit l’enlèvement généralisé des cloches destinées à être fondues comme canons, ainsi que la réquisition des fers et métaux. Un certain nombre d’objets d’art provenant du trésor et des châsses lui sont ôtés pour être envoyés à la Monnaie de Paris, ou remis à la Convention, ou stockés dans différents dépôts. Des meubles précieux, tapisseries, autels, subissent des dégradations ou disparaissent. Cette partie met en avant deux personnages-clés que sont l’Abbé Grégoire au plan national et Nicolas Bergeat au plan local, le premier représentant l’émergence de la notion d’un patrimoine national et commun à préserver, le second mettant en œuvre à Reims une politique nouvelle et coordonnée de conservation du patrimoine.

- Le quatrième thème traite des modifications qui affectent l’édifice : percement d’une rue au portail nord, mutilation de statues et reliefs, enlèvement des fleurs de lys de la toiture, …

L’exposition est présentée au Palais du Tau 2 place du Cardinal Luçon à Reims, du 2 octobre au 15 décembre 2012. Horaires d’ouverture : tous les jours de 9H30 à 12H30 et de 14H00 à 17H30 (sauf les lundis, fermeture les 1er et 11 novembre).

Visites guidées de groupes d’adultes ou scolaires : sur réservation auprès des Archives.

- Palais du Tau : 03.26.47.81.79
- Archives municipales et communautaires de Reims 6 rue Robert Fulton - 03.26.47.67.06 - www.archives.reims.fr